La pensée critique pour une meilleure gouvernance

La crise actuelle, ses origines et son mode de gestion sont un révélateur du mode de gouvernance. Une démocratie où en réalité le peuple citoyen n’a pas de mode d’action concret sur les décisions importantes.

Il faut repenser un modèle qui permette de peser sur des décisions qui engagent le bien commun . Pour ce faire il faut une rééduquer la population à l’esprit critique. Décrypter les informations, rechercher l’information pour pouvoir se prononcer en son âme et conscience.

Une gouvernance qui se rapprocherait du modèle suisse qui par son système empêche d’avoir des clivages de principe entre majorité et opposition et donne une place importante au vrai principe de référendum. Ainsi les choix économiques du futur à concilier avec la crise climatique inévitable ne seraient pas entre les mains de décideurs à court terme .

L’économie n’est pas une réalité : elle est une conception de l‘homme que nous pouvons changer

Il ne tient désormais qu’à nous de dire si on veut continuer dans le monde d’avant ou changer ..: et pour cela il faut nous redonner les moyens de décider au-delà  de nos actions quotidiennes car ne nous leurrons pas le changement ne sera possible que si on fixe des nouvelles règles

1+

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.