Croisade contre les croisières

1 paquebot de croisière pollue autant que 100 millions de voitures (oxydes de soufre, oxydes d’azote et particules fines, selon France Nature Environnement, fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement)

Sur le pont de ces paquebots, destructeurs de lagunes, les touristes savent-ils que l’air qu’ils respirent est plus pollué que celui de Shangaï ou de New Delhi ?

Savent-ils que les 94 navires d’un croisiériste de luxe européen émettent à eux seuls plus d’oxyde de soufre que l’ensemble des automobiles du continent ?

Il serait logique, face à l’urgence écologique (qualité de l’air, acidification des océans) d’interdire ces monstres marins qui n’ont guère d’utilité sociale. Mais la commande d’un paquebot fournit au chantier de Saint Nazaire 7 millions d’heure de travail, soit 1200 emplois directs pendant 3 ans.

Réorienter les croisiéristes vers des voiliers ? Ils peuvent accueillir jusqu’à 50 plaisanciers

Inciter les chantiers navals à construire des paquebots – et pour les marchandises, des cargos –à hydrogène ? Pas de pollution en apparence sauf si l’énergie utilisée pour produire l’hydrogène est issue d’une centrale à charbon. Ces grands navires pourraient alors embarquer près de 1000 passagers.

Pour + d’info : https://www.fne.asso.fr/dossiers/linsoutenable-pollution-de-lair-du-transport-maritime-navire-bateaux-croisières

1+

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.