Demain dès l’aube…

Et après ? Vous êtes nombreux à souhaiter une réorientation de l’économie et de la société, à vouloir qu’après cette crise mondiale rien ne soit plus comme avant. Oui, mais comment ?

Dans votre pratique professionnelle, dans vos engagements citoyens, vous avez identifié des stratégies efficaces, des leviers concrets d’action, des mesures génératrices de cercles vertueux. Autant d’initiatives qui pourraient monter en puissance au service d’un développement plus durable et plus solidaire. C’est le moment de les promouvoir.

Lire la suite…

Comment participer ?

En 2 clics rédigez votre première contribution

Les dernières contributions…

Pour un urbanisme sensuel

La ville est faite par et pour des humains. C’est donc bien de vouloir bâtir et aménager des villes fonctionnelles, pratiques, organisées, connectées, sécurisées, propres, modernes, économes, etc… Quoique l’on puisse aussi en discuter: il n’y a rien de bien en soi, tout dépend de l’intensité de la chose, de ce qui l’accompagne et l’équilibre,…

Autosuffisance alimentaire

Il y a la faim dans les pays pauvres. Il y a les déforestations massives pour les plantations industrielles de palmier à huile et de soja et les désastres écologiques qui en découlent. Il y a la monoculture, l’agriculture intensive, avec leurs conséquences nocives pour l’environnement et la santé. Il y a la malbouffe, de…

Pour une frugalité de l’espace et du temps

Je souhaiterais contribuer au débat sur la résilience urbaine. Une première remarque : Les acteurs public et privés de la construction et du fonctionnement de la Ville ont une problématique commune quel que soit leur rôle : limiter l’espace et le temps (pêle-mêle l’étalement urbain, les temps de transport, les temps de construction, les temps…

Décroître

Est-il utopique de fonctionner par seuils, plutôt que chercher toujours à croître de manière exponentielle ? Et de contenir les différences de salaires entre les niveaux de hiérarchie (Si hiérarchie il y a) ? Et de limiter l’exigence de ROI des investisseurs dans les gains et le temps (moins de dividendes qui évoquent une obésité…

Jeter les bases d’un monde nouveau (il n’y a pas que le covid19 comme virus nocif)

Les crises sont des amplificateurs et donc des révélateurs des bons côtés des êtres humains, des bons côtés de la société et du monde… mais aussi de leurs mauvais côtés, de leurs lacunes, de leurs incohérences, de leurs contradictions. Avec la crise liée au coronavirus, le positif se révèle dans les applaudissements de 20h pour…

Agir pour et avec les sols

Patrick Henry poursuit la conversation engagée par le « Manifeste pour un urbanisme circulaire », en portant un regard neuf sur la question des sols urbains. Une piste qu’il nous faudra désormais suivre. …Comme à son habitude, dans une formule lapidaire et claire, Sylvain Grisot nous dit « rien n’est à inventer, mais tout reste à faire ». Comment…

La mode, avec modération

Limiter les collections à deux par an : printemps été et automne hiver. Plutôt que des collections nouvelles tous les 15 jours et une consommation de la fast fashion très proche de celle d’objets jetables.

La pensée critique pour une meilleure gouvernance

La crise actuelle, ses origines et son mode de gestion sont un révélateur du mode de gouvernance. Une démocratie où en réalité le peuple citoyen n’a pas de mode d’action concret sur les décisions importantes. Il faut repenser un modèle qui permette de peser sur des décisions qui engagent le bien commun . Pour ce…

par catégories

Synthèse

Une synthèse de vos contributions sera rédigée et publiée sur ce site à la fin du confinement.

Elle sera actualisée en fonction du nombre des messages et de la date de sortie de cette crise, que nous espérons prochaine.

Ces travaux vous appartiennent. N’hésitez pas à transmettre idées et synthèse auprès de vos relais d’opinion et d’action.

De notre côté, nous la transmettrons aux plateformes homologues, aux institutions ou associations mobilisées pour une société plus juste et un avenir durable